Pourquoi un portfolio ?

Dans le but de centraliser tous mes travaux, universitaires ou personnels, sur le domaine de la Psychologie et de la Victimologie, tout particulièrement sur la prévention du suicide et de l’hétéro-agressivité, j’ai décidé d’ouvrir ce site. Il est mon portfolio scientifique comme un carnet de bord de recherche, mais également d’auto-formation, de réflexion autour d’auteurs et d’écrits.

On y trouve mes expériences, mes compétences, mes dossiers élaborés avec l’Université Toulouse Jean-Jaurès, les compte-rendus des formations que j’ai suivi, mais aussi mes lectures, mes projets, etc.

Vous souhaite une bonne visite, n’hésitez pas à me contacter.

F. Virol : La nutrition antidépresseur

La spirale de l'anxiété... L’anxiété est le résultat d’une sollicitation des neurones de glutamates. Cette hormone/neurotransmetteur est un excitant pour le cerveau, et son role est de faire des raccourcis dans la cognition. Trop sollicitée, avec une faiblesse du...

lire plus

MA FORMATION ACADÉMIQUE

Et mes projets de formation

  • Baccalauréat – Scientifique (Sc. Ingé.) – AB 100% 100%
  • DEUG Psychologie 100% 100%
  • Licence Psychologie 100% 100%
  • Master Psychologie 0% 0%
  • DU – Victimologie ou Suicidologie 0% 0%
  • Doctorat Psychologie 0% 0%

Mon projet de formation dépasse le Master, car pour la prise en charge que j’envisage il n’y a aucun Master en France qui soit suffisamment exhaustif.

J’envisage donc 3 pôles de formation :

  • La psychothérapie et la psychopathologie
  • La psychologie de la destruction (trauma, addiction, suicide)
  • La neuropsychologie développementale du traumatisme infantile chronique

Souhaitant proposer une alternative exhaustive pour pathologies lourdes du traumatisme complexe et des troubles de la personnalité, j’envisage donc un axe psychothérapique, un axe remédiation neuro-cognitive et un axe nutritionnel afin de créer un climat biologique propice à la plasticité cérébrale, notamment par l’enrichissement des réserves de neurotrasmetteurs, dans le but d’augmenter l’efficacité des interventions de psychothérapie.

Engagement éthique intégratif

Ma vision de la psychologie intégrative entre dans la dynamique d’un gain d’autonomie pour toute personne recevant des soins psychologiques et dans un respect scrupuleux de toutes les approches, conformément au code éthique de la FFRAPIM (auquel j’adhère totalement) :

Art. III/5 – Règles de confraternité
Aucune  pratique ni institution ne pouvant prétendre à l’exclusivité ou à la primauté sur les autres dans la  compétence psychothérapeutique, le praticien est tenu au devoir de réserve par rapport à ses confrères.

MES EXPÉRIENCES DE TERRAIN

Mon expérience avec l’association Bujo Thérapie

L’association a pour objet de promouvoir l’usage du bullet journal dans une visée thérapeutique afin d’offrir des alternatives d’autonomie aux personnes en situation de souffrance psychique.

Fondée en 2017, je suis présidente au sein de cette association.

Nous avons été financés par un crowdfunding qui nous a permis de lancer de nombreux ateliers et constituer un capital pour entreprendre des ateliers de plus grande envergure.

L’association est actuellement en pause car je suis entièrement dévouée à ma dernière année de Licence. J’espère rapidement reprendre mes activités bénévoles.

Cependant, voici les quelques accomplissements.

64h d’ateliers en Mairie à Villeneuve de Marsan. Nous avons occupé des personnes âgées pour les sortir de la solitude, nous avons aussi débatu sur la nécessité de consulter en psy quand « ça ne va pas », sur « comment savoir que ça ne va pas ». Plusieurs ont pris la parole pour expliquer comment l’hygiène de vie contribuait au maintien de leur santé psychique et nous avons donc dirigé les bullet journal de chacun vers une hygiène de vie qui leur correspondait.
Ces ateliers étaient gratuits, bénévoles et anonymes.
Et cela, grâce à nos financeurs! Merci à eux, encore.

 

L’association l’Escale située à Castandet a deux antennes. L’une, l’Escale de vie se destine à soulager les familles d’accueil pour des enfants en bas âge. La seconde antenne, la Pyramide, est destinée à des adolescents et de jeunes adultes dans le but d’une réinsertion professionnelle.
C’est une structure d’accueil de la dernière chance, comme on dit dans le métier. Ces jeunes n’ont d’autres alternatives pour se recentrer. La plupart ne sont même pas délinquants, juste inaccessibles, trop complexes pour le fonctionnement d’une structure habituelle.
Cette structure a une équipe de 1 adulte pour 2 jeunes, ce sont des moyens énormes qui sont subventionnés par l’Europe, la Région Nouvelle Aquitaine et le département des Landes.
Ma mission était de faire un état des lieux, pendant 4 mois de présence en face à face avec les jeunes, à raison de 10h par semaine. Car la hiérarchie supposait une nécessité de recruter une psychologue sur la Pyramide pour des entretiens cliniques et des évaluations directement avec les jeunes. Car il est nécessaire de savoir que tous les jeunes n’ont pas un suivi en externe… J’ai pu relever de nombreux points qui ont convaincu le bureau d’embaucher à temps partiel une psychologue qui fait un travail remarquable avec eux!
J’en dirai probablement plus sur l’approche de médiation créatrice que j’ai mis en place avec ces jeunes autour du bullet journal dans un article dédié à cette intervention qui reste la plus formatrice et la plus complexe de celles que j’ai eu à réaliser sur un terrain psy à ce jour.
Pour cela, j’étais bien-sûr supervisée par éducateurs et psychologue.
Mon intervention était bénévole mais l’association Bujo Thérapie percevait une rémunération pour obtenir une assurance et du matériel dédié à ce public.

 

Les Groupes d’Entraide Mutuelle sont des points d’accueil par et pour les personnes en situation de handicap psychique. Jane Mason qui est animatrice au GEM de Mont-de-Marsan a tout de suite été séduite par notre démarche. Elle nous a accueilli à raison d’un atelier toutes les deux semaines pendant 4 mois.

Les thèmes qui ont été abordés sont : l’hygiène de vie, la psychologie positive, l’importance d’apprendre à se connaître, qu’est-ce que l’humanisme en psychologie, comment surveiller ses cognitions, bien utiliser le bullet journal pour faire des liens entre les événements de vie et les symptômes qui se déclenchent, et la nutrition comme facteur de résilience.

Cette expérience fut très enrichissante car nous travaillions en équipe avec Océane B. de l’association Bujo Thérapie, Benjamin M. trésorier et Jane M. du GEM. J’ai par là acquis les compétences pour rédiger un rapport, tenir un suivi au sein d’une équipe, mais aussi apprendre à cibler la demande lors d’un atelier pour que personne ne se sente à part.

De plus, Océane était en réinsertion professionnelle via le plan social de notre association alors j’étais ravie de participer au fait qu’elle reprenne confiance en elle, qu’elle apprenne à monter des projets et aller au bout, car tenir un atelier de psychoéducation ça ne s’invente pas! Il faut beaucoup de préparation, surtout quand nous sommes nombreux autour de la table.

Jane, si tu passes par là, j’espère que nous pourrons travailler à nouveau ensemble!

J’ai eu le plaisir de donner une conférence au Sommet Online de la Pensée Visuelle (SOPV) sur l’usage du Bullet Journal en prévention des RPS.

L’idée était de transmettre que la pensée visuelle peut être vecteur d’humanisme.

Pour cela, j’ai produit un document de synthèse (affiche récapitulative ludique à afficher dans son entreprise) et un dossier qui reprend le raisonnement.

Si vous souhaitez visionner cette webconférence, me consulter par mail.

Les vidéos de l’asso 😉

Lors du lancement de l’association, j’ai présenté certaines applications du Bullet-Journal thérapeutique dans des vidéos youtube. 

Notamment des utilisations de soignants (infirmièr.e.s, animateur.rices, etc) comme la page Séance psy, ou des applications de surveillances médicales, avec le Track with me #Bipolaire ou, ce qui m’intéresse un peu plus, l’application de psychothérapies sur le format papier.

Sans reprendre ce que l’on dit déjà avec l’association, je mets quand même l’accent sur le fait que le Bullet Journal a l’avantage d’être un objet du quotidien, c’est une façon pour la psychothérapie de s’insérer dans la vie hors du cabinet..

Mes expériences professionnelles

De 2013 à 2015, j’ai eu la chance d’être conseillère en vente auprès de Vapotech et Pani’clope. Ce sont deux sociétés de vente de cigarette électronique.

J’avais à coeur de lire les écrits du Dr Dautzenberg et Dr Farsalinos, médecins (français et grec) qui étudiaient les effets sur la santé de la e-cig.

J’ai du apprendre les bases de l’entretien motivationnel ainsi qu’explorer l’addiction, notamment sur les pathologies dont l’addiction est une comorbidité importante (schizophrénies, problématiques borderline, troubles de la personnalité mais aussi les troubles de l’attachement, etc).

Ce fut une révélation pour moi.

Cependant, la relation commerciale pouvait déformer mon approche, j’avais à coeur de permettre aux clients d’arrêter un comportement nuisible, j’ai donc quitté le marché de l’entreprise pour me mettre à mon compte.

Consultante polyvalente de 2014 à 2016, j’intervenais auprès de très petites entreprises, en SEOdesign, et surtout organisation de l’activité, planification, également l’image professionnelle. Ce travail était basé sur le sentiment d’intégrité, l’identité sociale et commerciale, l’introspection et des bilans de compétences. Nous voulions établir un marketing « écologique », où aucun n’empiète sur le marché d’un autre, se démarquer en tant qu’artisan, coach, expert, sur son domaine avec ses qualités.

J’avais à coeur de disposer aux plus petits des outils qui pouvaient concurrencer les plus grands.

Cependant, la relation de clientèle me déplaisait, alors que j’étais dans mon élément dans la relation d’aide à l’introspection, motivation. Mais le « coaching » me paraissait bien insuffisant!

J’ai donc repris mes études…

2019 – Pompes funèbres TISNE
J’ai pu suivre la thanatopractrice durant 75h, afin d’étudier ses capacités de résilience face au stress de ce métier funéraire. Finalement, c’est un bol d’humilité et d’éthique que j’ai pris auprès de Mme Bischoff, dans la découverte de ce métier où le défunt dispose de derniers soins pour panser le deuil en cours de ses proches…

J’ai étudié ses points de stress dans la journée avec une montre connectée (modèle Nokia Steel HR) et un questionnaire TMS (Toronto Mindfulness Scale) en « vérification » de mes observations systématisées.

En partenariat avec la Vape du Coeur et Bujo Thérapie, je vais me rendre cet été en centre de délivrance méthadone pour de l’entretien motivationnel pour l’adoption de la cigarette électronique en guise d’adjuvant au sevrage tabagique.

C’est un petit projet que je porte depuis de nombreux mois.

Je pourrai vous en dire plus dans un article quand les choses auront avancé 🙂

MES PRODUCTIONS ACADÉMIQUES

Dossier L1 - Handicap et motivation à l'apprentissage académique

Le premier dossier de méthodologie universitaire, il porte sur la motivation des étudiants handicapés au sein du public universitaire.

Il a été établi dans le cadre de l’UE PY00107V – Méthodologie universitaire de l’Université Toulouse Jean-Jaurès.

Dossier L1 - Métier de sexologue

Lors du premier semestre, pour l’UE PY00105V – Projet de l’étudiant, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec un Psychothérapeute-Sexologue. Voici le dossier qui résume la confrontation de mes représentations de ce métier et le discours de ce praticien.

Dossier L2 - Optimisme comparatif et addictions dans la conduite automobile

Pour l’UE PY00302V – Méthodologie et analyses de données, nous avons du proposer en groupe une innovation scientifique autour du sujet d’étude de l’optimisme comparatif dans le risque automobile.

Nous avons vu une dichotomie entre le discours en Psychologie de la santé (l’OC est un facteur de résilience) et la Psychologie du risque routier (l’OC est un facteur de risque comportemental de prise de risque).

Nous avons donc soulevé la question de déterminer la frontière entre Optimisme irréaliste fonctionnel et défensif, afin de rassembler les études du risque routier auprès de la population clinique de l’accoutumance.

Le questionnaire est une construction de notre groupe. Mais les résultats sont fictifs, nous étions évalués sur le traitement statistique.

L3 TER - Violences éducatives ordinaires, analyse processuelle de ses conséquences

En L3, nous avons un pré-mémoire à produire (PY0D605V Psychopathologie). Dans un premier temps, l’exercice porte sur la production d’une revue de littérature.

Étant particulièrement fascinée par les troubles de la personnalité et leur génèse, je me suis intéressée à un sujet d’actualité: les violences éducatives ordinaires (VEO).

Pour comprendre leurs conséquences sur la personnalité, je suis passée par l’axe neuropsychologie du traumatisme complexe  durant l’enfance.

Voici mon écrit, limité à 3000 mots (+ 10%) pour le premier semestre et 10 pages pour le second.